Découverte de la ville bleue « CHEFCHAOUEN »  

Depuis Tanger, il est possible de faire l’aller et retour dans la journée en partant entre 9h et 10h du matin selon la saison.

Direction le sud-est, les deux heures de route vers Chefchauen nous  permettent d’abord la découverte de l’importance des nouveaux faubourgs de la ville avec ses larges avenues, ses zones franches et industrielles. A un moment, sur votre gauche, vous apercevrez avec étonnement  la « plaza de toros » une des très rares arènes située en Afrique ; elle fût construite par les espagnols et a accueilli sa dernière corrida en 1962 après une longue tradition tauromachique qui remontait vers 1880.

Après 50 km de traversée de la campagne marocaine au paysage très vallonné,  la route  passe à proximité de TETOUAN, ancienne capitale de la région sous protectorat espagnol. Ensuite elle s’engage en direction du sud, sur le flanc de la montagne dans une vallée de plus en plus aride.

Située à 600 m d’altitude, CHEFCHAOUEN surgit telle une tache blanche sur le flanc de la montagne. Dès qu’on y pénètre, vous sentirez la véritable authenticité arabo andalous que conservent les rues et les maisons de sa vieille médina et da sa casbah.

La couleur des murs aux tons bleutés donne à l’ensemble une note pittoresque  qui, avec les alternances de lumières, fait de ce site un paradis pour les photographes.

La ville vieille de plus de 10 siècles, est accrochée aux contreforts des montagnes du Rif pour mieux se défendre, elle était autrefois interdite aux étrangers. Elle conserve toujours un caractère traditionnel et dépaysant dans son écrin de montagnes grandiose. Le site reste préservé malgré une fréquentation touristique de plus en plus importante.

 

Nos chambres