Du jour où Hercule, selon la légende grecque, écarta les terres en s’appuyant sur les « colonnes d’Hercule »: le rocher de Gibraltar au Nord et le Djebel Moussa au Sud, il créa deux continents séparés par le Détroit qui a constitué pendant longtemps pour les civilisations méditerranéennes la fin du monde connu. Les mythes et les invasions peuplèrent, dès le néolithique, alors cette région devenue très stratégique et donc très prisée. Se sont succèdés les Phéniciens, dès le VIIe siècle avant notre ère, les Carthaginois, les Romains et les Vandales du 1er au VIIè siècles. En 707 débute l’époque musulmane de Tanger, Moussa Ibn Noussair s’appuyant sur les tribus berbères converties, conquit Tanger, et après avoir fortifié la ville, traversa le détroit et engagea le conquête de l’Espagne. Cette période fut propice au développement de Tanger, tête de pont entre l’Afrique du Nord et le Califat de Cordoue des Omeyyades.

Au 15è siècle, les Portuguais conquirent Asilah puis pénétrèrent dans Tanger. La ville fut fortifiée avec remparts et tours de garde encore visibles aujourd’hui. Sous Philippe II, en 1578 la ville fut conquise par les Espagnols, avant de redevenir portugaise en 1640. Le mariage de l’infante Catherine de Bragance avec le roi Charles II d’Angleterre en 1673 transfera Tanger  sous le drapeau britanique. En 1684, faute de crédits, les anglais abandonnent Tanger après avoir détruit les fortifications. Les arabes, sous le sultanat alaouite de Moulay Ismail reprennent la ville après trois siècles de présence européenne.

C’est à cette période que furent construits le palais du représentant du sultan (Dar el-Makhzen) et la grande mosquée dans la Kasbah. Le palais renferme aujourd’hui un interessant musée qui montrent les multiples influences civilisationnelles et culturelles qui marquèrent Tingis, puisTanger.

C’est en 1787, que le sultan Mohamed Ben Abdellah pris la décision singulière d’éloigner les représentants des puissances étrangères des villes de l’intérieur du territoire, Fes, Marrakech ou Rabat-Salé, sièges du royaume. Pour cela, il alla jusqu’à offrir à certains Etats, comme la Suède, la France, les Etats Unis,et les Pays Bas des facilités pour l’installation de leur représentations à Tanger. C’est ainsi que Tanger devint la capitale diplomatique du Maroc.

Au XIXè siècle, l’accroissement du corps diplomatique et l’aflux d’européens particpent au développement économique de la ville. Le sultan nomme le Mendoub qui sera son représentant permanent à Tanger. Vers 1850, la ville compte 10 000 habitants. Outre ses mosquées, la présence d’une église, d’un couvent et de cinq synagogues traduit l’existence d’une population chrétienne et juive, cette dernière représentant alors 25% des habitants. C’est vers 1870 que la ville commencera à se développer au delà de ses remparts.

La rivalité entre les grandes puissances pour le controle économique et stratégique de Tanger amena le sultan à convoquer la conférence d’Algésiras en 1906 qui aboutit à l’organisation des protectorats français et espagnol sur les régions de Tanger, Tétouan et du Rif. Concrétement, le Statut reconnaissait d’une part,  la souveraineté du Sultan sur la zone internationale de Tanger représenté par son Mendoub (Pacha) et d’autre part, une administration internationale de la ville assurée par une assemblée législative, présidée par le Mendoub, et composée d’européens (2/3) et de marocains (1/3).

Tanger bénéficia alors d’une période faste. Sa position diplomatique attira de nombreuses conférences sur la politique des puissances en Méditerranée, et son développement commercial facilité par l’existence d’une zone franche en sont la cause.

Le Sultan Mohammed V prononça à Tanger, le 9 avril 1947, un discours fondateur  revendiquant l’indépendance du Maroc et l’intégrité de son territoire.

Le 20 décembre 1956, le Statut de Tanger fut abrogé et la ville fut définitivement intégrée au Maroc.

Le roi Mohammed VI a redonné à Tanger un rôle moteur dans le développement économique du Maroc, en faisant de la région le 2è pôle de croissance du Royaume.

 

Nos chambres